Comment j’apprends : exemple 1, le graphisme.

Relier des papillons ou des abeilles n’intéresse pas Paul. Ça le distrait de son objectif.

Il est en réussite lorsque l’objectif et les guidances sont clairs, bien définis.

Exemple : le fichier de droite est parfait pour Paul.

Langage réceptif : les couleurs

Je présente une fiche à la fois, avec une consigne.

Exemple : « touche rouge »

Idem pour jaune, bleu et vert

La couleur à sélectionner est normale, les autres sont très pâles.

Peu à peu je les foncerai pour qu’elles soient toutes de même intensité.

C’est un exemple de guidance sur le stimulus. Lors des essais, je ne pointe pas la bonne réponse, je ne guide pas non plus Paul physiquement pour toucher la bonne couleur. Ainsi Paul est « obligé » de regarder les échantillons.

Un article sur les guidances : http://aba-sd.info/?tag=guidance

Adverbes et adjectifs « opposés » : notion de peu/ beaucoup

Étape 1

Étape 2 :

Ces appariements sont fait sans guidance : ils me servent à apprécier si Paul voit le concept en cours d’apprentissage.

C’est le principe du « multi-exemplaire training » :

http://www.educateautism.com/applied-behaviour-analysis/multiple-exemplar-training.html

Si Paul se trompe, il faut que je modifie mes cartes pour rendre les caractéristiques du concept plus « saillantes ».

En l’occurrence il n’a pas fait d’erreur.

Reste le plus dur : associer le stimulus auditif (le mot : peu/beaucoup) au stimulus visuel (les tas d’objets réels, ou les cartes).

Là je guiderai Paul.

A suivre, en vidéo.

Apparier une quantité d’items au nombre correspondant : de 1 à 3.

On en est là.

La progression : diminuer la taille des points pour arriver à ça :

Et il faudra généraliser. Par exemple :

Etc.

Mais avançons à petits pas : le moins d’erreur possible, avec le moins de guidance possible…

Et toujours, lorsque Paul associe une carte, je dis le nom du concept (ici : 1, 2, ou3 suivant la carte) pour associer le stimulus visuel au stimulus auditif, parce qu’il faudra bosser ça, aussi : quand je dis « 3 », Paul me donne le chiffre 3. Ou la carte avec 3 items.

Plus tard.

Le 11 Mai 2019 : je modifie le matériel de la façon suivante, car Paul fait trop d’erreurs.

J’épaissirai le trait des chiffres peu à peu, puis diminuerai les points…

Apparier les quantités : de 1 à 3.

Progression, du plus simple au plus complexe :

Ces premières séries sont tirées de ce livre :

Je poursuis les exemples pour que le concept soit acquis (images trouvées sur la toile) :

Ce matin, Paul a fait des erreurs sur cette série.

Je teste à nouveau demain, et je rajouterai une guidance visuelle (par exemple des points sur chaque animal) si besoin. Avec Paul j’utilise des guidance « sur le stimulus », et non une guidance physique, ou gestuelle, ou de position, sinon il ne regarde pas le stimulus. À moi de rendre « saillant » le concept que je souhaite lui enseigner. (Ce sont des concepts « visuels », il me semble logique d’y apporter une guidance visuelle).

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer